Taille de pierre – Escaliers – Sculpture – Stages

DR

A propos du métier

La taille de pierre d’une manière générale répond à la demande d’une clientèle très large.

Pour une large part la clientèle de particuliers est à l’origine des commandes. Architectes et décorateurs, souvent de renom sont à l’origine de projets. Les collectivités locales offrent aussi des opportunités de travaux, ainsi que des associations organisatrices de concours.

Continuer la lecture

Les enceintes stéréo

enceintesAllier la pierre et le marbre au son : le « Son Minéral » est une réalité.

C’est pour moi la concrétisation d’une idée datant d’une dizaine d’année restée à l’état de croquis dans un carnet. Allier la pierre et le marbre au son. Le « Son Minéral » est une réalité.

En 2006, j’ai eu l’occasion de prendre le temps de construire les premiers prototypes d’enceintes stéréo en pierre et en marbre. Un ensemble d’essais avec des hauts parleurs de récupération, mais sans aucune notion d’acoustique, a montré immédiatement l’intérêt des « caisses » marbre pour la qualité du son. Sans oublier l’esthétique des marbres.

La chance, il en faut bien parfois, m’a fait rencontrer des gens intéressés et connaisseurs. Grâce à eux j’ai pu améliorer la qualité de mes produits en utilisant du matériel HiFi haut de gamme.

La rencontre avec des acousticiens qui ont pris très au sérieux mon travail m’a permis de corriger beaucoup d’erreurs et de continuer d’améliorer les résultats.

A ce jour j’ai la chance d’être conseillé par un des meilleurs constructeur français de haut-parleur, en la personne de Mr Thierry Comte, pdg de la société Athom.

Des enceintes marbre sont en vente Chez Jefferson Distribution à Belfort et à la Maison du Haut Parleur à Lyon, dirigés par de très compétents spécialistes du son.

En savoir plus sur ces enceintes.

La sculpture animalière

Pour moi la sculpture est avant tout une recherche personnelle, issue d’un irrésistible besoin de faire naître des formes, de transmuter une idée en volume, objet concret.

Il est clair que la maîtrise de la taille de pierre permet d’aborder la sculpture avec moins de difficultés, et donc d’essayer  » d’aller le plus loin », de pousser ses limites.

La curiosité est aussi  la raison de la variété des sujets.

okaBustes académiques, les nus, la sculpture animalière, chevaux, vaches, gibier, félins ont en commun la passion de l’anatomie, base de la réussite d’un sujet, indispensable à la compréhension de l’équilibre et du mouvement d’un sujet quel qu’il soit.

Comprendre d’abord le fonctionnement des choses de la nature, s’en imprégner, puis le faire oublier est la meilleure des recettes: celle enseignée par les grands maîtres.

L’absence de culture n’engendre que l’absence d’idée, et sans idée la chose artistique n’existe pas, à mon sens.

Les chevaux pour la plupart sont réalisés en bronze et coulés à 12 exemplaires numérotés. Les modèles sont réalisés en cire. A partir de ce modèle j’exécute un moule en élastomère, dans lequel je peux couler une série de 12 modèles pour la fonderie. En fonderie les bronzes sont coulés avec la méthode de la cire perdue, puis finis ciselés patinés et soclés.

Le thème cheval et animalier représente une collection de plus de 50 modèles.

Souvent j’aime proposer des pièces uniques, c’est à dire que le modelage original est coulé, ce que l’on nomme « une cire directe ». Cette solution présente aussi le risque de perdre le modèle en raison d’un problème de fonderie toujours possible.

Sculpture, recherche très personnelle sur les contraintes

beurre2Il me semble avoir été intéressé depuis toujours par la transformation des êtres et des choses.

Tout ce qui peut agir par son action sur une autre chose et en modifier son apparence première a un intérêt pour moi.

J’e m’efforce de comprendre les mécanismes, de les isoler et de les reproduire en situation à partir d’un volume simple en pierre ou en marbre.

Ce qui revient à illustrer l’Avant (la Cause) puis l’Effet (l’Après) qui ne sont séparés que par le Temps du Mouvement.

Les déformations sont les traces d’actions passées qui ont modifiés l’état initial de l’objet.

reflexion-triangulaire

Représenter en marbre une pliure de tôle modifie, et décale la perception que l’on a du matériau.

Plus le décalage est dérangeant plus le jeu du vrai et du faux a un intérêt dans sa représentation.

Représentations que je pousse jusqu’au délire jubilatoire parfois, avec les « machines » étranges, mais où tout est parfaitement logique.

L’escalier

 

flet2Massif ou sur voute dite sarrazine, droit ou balancé, avec ou sans limon, l’escalier reste un de mes exercices de prédilection dont la pose est toujours un moment unique.

De la conception à la pose, l’escalier, sous toutes ses formes, reste « un morceau d’architecture » qui procure de grandes satisfactions pour un professionnel. Certe, la multiplication des réalisations, c’est à dire une certaine expérience, peut bien sûr aider. Il n’en reste pas moins vrai que chaque escalier demeure une réalisation unique, un vrai problème technique à résoudre. En effet, la réalité de la construction montre que l’on est toujours très loin des tracés de principe.

L’escalier a pour fonction première de permettre de circuler d’un niveau donné à un autre, dans le confort et la sécurité. Chaque site induit donc un ensemble de paramètres particuliers dont il faut tenir compte et s’adapter. Généralement il est rare que l’on bâtisse l’édifice autour de l’escalier.

Concernant les escaliers balancés, c’est à dire qui épousent une courbe, en général les techniques de tracé consistent à corriger un premier tracé pour répartir plus ou moins harmonieusement les collets. Pour ma part j’utilise la méthode du balancement hélicoïdal, peu pratiqué.

C’est un tracé extrêmement rigoureux où rien n’est laissé au hasard et qui donne des résultats remarquables quelque soit la complexité du site. Ce tracé à aussi l’avantage de permettre de tracer des limons parfaits.

J’ai aussi pu constater que le tracé manuel d’une épure n’a pas d’équivalent  malgré les logiciels informatiques. Contrairement aux idées reçues, un escalier ne se calcule pas mais se trace. Les mesures sont inutile, Y compris la hauteur à monter qui se pige et se divise géométriquement en autant de parties égales qu’il doit y avoir de marches. (Ceci grâce à Thalès 547 av JC savant et philosophe grec).

Voir quelques réalisations d’escaliers.

La taille de la pierre

roman-clunyDes travaux de haute gamme même pour les plus simples travaux : c’est à tort que l’on associe systématiquement l’idée de surcoût aux actions manuelles spécialisées.

Il est pour moi important de distinguer la taille de pierre traditionnelle de la taille de pierre que j’appelle moderne.

J’entends par moderne, la taille exécutée à partir de blocs sciés 6 faces en usine, et d’ébauche à la disqueuse, et qui consiste à donner aux faces vues un aspect de taille à l’aide des principaux outils, boucharde le plus souvent mécanique, layage ou breture. La périphérie simplement marquée au ciseau, illusion de l’ancien. Les joints entre deux arêtes vives sont rectilignes et les appareillage d’une froideur mécanique. Ces aspects ne sont pas compatibles avec des appareillages anciens, restaurations de bâtiments classés ou monuments historiques.

Pour obtenir les mêmes textures il est donc nécessaire de revenir aux anciennes procédures, les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Si le fondement de la taille de pierre consiste à obtenir (à la main) un plan dégauchi à partir d’un bloc brut, les impératifs économiques sont tels qu’il est plus rentable d’utiliser des blocs scié.

L’expérience montre qu’une ébauche piquée à la broche sur un sciage, permet ensuite d’utiliser d’autres outils et d’obtenir des aspects de taille qui peuvent s’intégrer parfaitement dans le bâti ancien. Seules les ciselures résultantes de la logique de taille subsistent, avec leur vraie fonction. De même les faces de joints sont ébauchées et donnent ainsi une tout autre allure aux appareillages. Cette technique que j’ai souvent réussi à imposer dans les chantiers de monuments historique à toujours fait ses preuves, techniquement et économiquement. Et c’est à tort que l’on associe systématiquement l’idée de surcoût aux actions manuelles spécialisées.

C’est donc fort de cette philosophie professionnelle que nous avons pu réaliser tant d’ouvrages de grande qualité, dans la famille, et accumuler une quantité rare de références.

CGV

Conditions générales de ventes

Contact

Phillipe Griot – Taille de Pierre /Sculpture

Atelier : Le Vernay – 71250, Chateau – France
Vitrine, accueil et renseignements permanents : 2 avenue Pierre-le-Vénérable – 71250 Cluny – France
Plans d’accès

Tel: 06 81 56 49 43 ou depuis l’étranger +33 681 56 49 43

Organisme formation DRTEFP Rhône Alpes n° 82.69.08837.69

 

[CONTACT:philgriot@orange.fr]